Le souvenir parfumé de Magali K: le frangipanier au bord de l'eau

Aujourd'hui je vous propose de partir à Singapour pour découvrir l'histoire délicieusement parfumée de Magali K, créatrice olfactive et animatrice de découvertes olfactives. Magali est la première invitée inspirante, dans le cadre de la série de partages d'histoires et d'anecdotes parfumées sur le blog. Ce concept est l'occasion d'évoquer ensemble le lien entre les senteurs et les souvenirs, avec vos mots. Partons en immersion dans l'univers olfactif naturel de Magali K, où se mêlent passion et métier. Je lui laisse la parole sans plus attendre, préparez-vous à plonger le nez dans l'odeur enivrante et solaire des fleurs de frangipanier.

L'odeur du frangipanier me transporte instantanément à Singapour, une ville où j'ai eu la chance de séjourner à plusieurs reprises dans une vie professionnelle précédente.


J'ai pu en découvrir l'odeur pour la première fois autour de la piscine de l'hôtel où je séjournais durant ma première mission. Piscine en plein air sur un des toits de l’hôtel, déserte à 7 heures du matin. Libérée de mes obligations familiales habituelles, j’avais décidé de commencer mes journées par quelques longueurs de crawl, à jeun, avec le lever du soleil et cette légère brise matinale qui rendait la température supportable pour moi qui avais du mal avec la moiteur ambiante dès 10 heures du matin…


Cet espace en plein air étant directement situé près du spa de l’hôtel - magnifiquement agencé dans le style balinais - je crus d’abord que cette magnifique senteur suave, solaire, paradisiaque, tellement parfaite et dépaysante qu’elle en paraissait presque artificielle, venait des installations de massages.


Je me rappelle encore très bien combien je me sentis ridicule en allant, le deuxième jour, m'enquérir à la réception du spa de la magnifique odeur diffusée autour de la piscine en plein air... "It's actually the frangipani trees, Ma'am !", me rétorqua la préposée, en désignant quelques arbres qui entouraient les bassins !

Interloquée, je pris alors la peine d’aller voir de plus près ces arbres - de loin assez ordinaires, mais qui portaient en fait de magnifiques fleurs blanches, avec un cœur jaune du plus bel effet.


Dans les jours qui suivirent, je n’entrai pas dans l’eau avant d’avoir été mettre mon nez sur les arbres bordant la piscine. Ensuite, je pus en détecter les effluves - augmentés par la chaleur tropicale et humide, ou encore par la nuit, en d’autres endroits de la ville, car les frangipaniers y bordent pas mal d’avenues.


Cette délicieuse fragrance est à jamais inscrite dans ma mémoire olfactive et associée à ces séjours en Asie, qui, bien qu’exténuants, constituaient des parenthèses exotiques, parfumées, à mon activité professionnelle en Belgique, surtout lorsque je m’y rendais en hiver.


Je me suis procuré différents absolus de frangipanier, mais aucun n’égale à ce stade la fleur fraîche. C’est lié au fait que l’extraction aux solvants volatils - comme la distillation d’ailleurs, altère certaines molécules odorantes de la fleur fraîche, dont on perd un peu de la richesse au cours du processus. Je travaille sur une composition pour reproduire, avec d’autres matières premières, cette belle senteur.


La place de l'odorat dans mon quotidien

Etant créatrice olfactive, l’odorat et les odeurs sont au cœur de mon quotidien professionnel, mais elles sont omniprésentes aussi au niveau familial et privé. Même si je le voulais, impossible de dissocier le professionnel du privé dans ce domaine !


Par exemple, on aime cuisiner de bons petits plats parfumés d’herbes et d’épices à la maison ; hier soir, c’était curry thaï au menu ! Le moment que j’adore particulièrement dans la préparation, c’est celui où l’on fait frire la pâte de curry dans l’huile chaude pour en exhaler toutes les saveurs, juste avant d’y ajouter le lait de coco, lui aussi très fragrant. Et lorsqu’en fin de préparation, j’ajoute du basilic thaï frais découpé avec les doigts, c’est juste divin !


J’apprécie aussi la dégustation du vin, qui a énormément d’éléments en commun avec les senteurs de parfumerie.

Crédit photo : Aurore Delsoir

Ma senteur préférée ?

Vous vous en doutez, je n’en ai pas une mais plusieurs… Parmi les fleurs et outre le frangipanier, je citerais le chèvrefeuille, le mimosa, l’ambrette, le géranium. Il y a aussi les épices (cardamome, baies roses, …), les agrumes (bergamote, citron vert, yuzu), le labdanum, le davana (herbe à l’odeur de fruits liquoreux), l’encens, le santal, l’odeur du foin en train de faner, etc. Trop pour les mentionner toutes ici.


Une senteur que je déteste ?

Je suis hypersensible à l’odeur du lait ou du beurre frais, qui génère chez moi un réflexe nauséeux ! Vous aurez compris que je n’en consomme pas...


Il y a également certaines molécules synthétiques en parfumerie que je détecte très – trop, facilement, et qui m’empêchent d’apprécier pleinement les compositions, même si j’ai toujours du respect pour le travail des parfumeurs. Je pense notamment aux molécules dites de « bois ambrés » dans le jargon de la parfumerie, qui apportent des notes boisées sèches, poussiéreuses, très puissantes - voire agressives, à l’évocation d’ambre gris, qu’on peut sentir notamment dans Invictus de Paco Rabanne. Pour mon nez, ce sont plutôt des « bois qui piquent » et mon cerveau archaïque se met en mode ‘fuite’ … J’ai tout de même dû apprendre à les utiliser malgré mon aversion.


Et les huiles essentielles?

Dans ma vie quotidienne, j’apprécie l’usage des huiles essentielles pour soigner les bobos des petits et grands ainsi que les massages (immortelle, gaulthérie couchée, lavande, eucalyptus citronné, etc.) ou encore en olfaction « simple ». Par exemple, il m’arrive d’aller « sniffer » au bouchon l’huile essentielle de bergamote dans mon frigo de parfumerie quand j’ai besoin d’un coup de boost.


Et bien sûr, j’utilise les huiles essentielles, les absolus et d’autres extractions du monde végétal dans ma pratique de création olfactive au quotidien. Elles sont majoritaires dans mes créations car j’en apprécie la complexité et l’infinie richesse ! Tout en respectant les réglementations cosmétiques en vigueur dans la parfumerie, car ces extraits sont puissants et peuvent potentiellement générer des réactions cutanées s’ils ne sont pas dosés correctement.


J’aime beaucoup utiliser le patchouli, qui est vraiment une huile essentielle extraordinaire. Outre son parfum particulier que l’on adore ou que l’on déteste (je l’aime beaucoup !), elle est très polymorphe en composition et peut vous transformer une rose, ou amener un effet chypré moderne du plus bel effet dans les compositions. Elle est puissante et pas toujours simple à doser, mais quelle bombe !


Les huiles essentielles interviennent également pour beaucoup dans les odeurs d’enfance que je recrée pour olfaction durant des ateliers « réminiscences » pour adultes particuliers ou en entreprises.

Crédit photo : Magali K

Magali K propose des activités de découverte du monde des senteurs, de culture parfum et de créations parfumées individuelles ou en groupe.
Elle organise également des séances olfactives "réminiscences", ainsi que des ateliers oeno-olfactifs pour particuliers et entreprises (team buildings).

Son site web: www.magali-k.be

- Mail: magali@magali-k.be
- Instagram: https://www.instagram.com/magaliktousnezquelquepart/
- Facebook: https://www.facebook.com/MagaliKTousNezQuelquePart/


Article publié le 29 mars 2020 pour IRIS Root - Praticienne en Aromachologie.

Auteure: Magali K, créatrice olfactive.


Tous droits réservés ©


Retour à l'accueil

Mon souvenir parfumé : pain grillé et éclats de rire

Pour un peu de légèreté, je vous propose un nouveau concept : le partage de souvenirs parfumés sur le blog. Le principe est simple, je donnerai bientôt la parole à plusieurs personnes inspirantes, pour qu’elles vous parlent d’une histoire ou d’une anecdote personnelle en lien avec une senteur de leur choix. Aujourd'hui j’ouvre la voie, en évoquant un souvenir d’enfance autour de l’odeur du pain grillé.

Photo by Yukiko Kanada on Unsplash

C’était un matin d’enfance, comme il y en a eu quelques uns… Ma meilleure amie était restée dormir chez moi, nous avions parlé et ri une bonne partie de la nuit. Des histoires, des potins, des fou-rires. Après une courte nuit de sommeil, nos estomacs de fillettes en pleine croissance nous ont dirigées tout droit jusqu’à la cuisine. J’aimais varier la composition de mes petits déjeuners, mais concernant mon amie, le fait de séjourner chez nous lui permettait de profiter du grille-pain, véritable objet de vénération.


Je nous entends papoter, rire aux éclats. Planifier notre journée de vadrouille. Je l'observais régler la puissance du grille-pain pour un rendu gustatif parfait (tranches dorées, presque brûlées sur les bords). Je sens encore les notes pyrogénées (« brûlées ») du pain chaud. Les tartinades de beurre fondant au parfum crémeux typique, rendant ce moment gourmand et réconfortant. Au milieu des éclats de rire, le thé. Ce thé systématiquement préparé d'un accord tacite, dont on a longtemps gardé la tradition. C’était du Earl Grey, thé noir brûlant relevé de bergamote. Un tableau heureux, dont le souvenir a une infinie valeur à mes yeux.


Il y a un parfum qui a le pouvoir de me rappeler ce souvenir : Jeux de Peau, de Serge Lutens. Avec ses notes de céréales et son santal crémeux, son harmonie lactée-boisée-épicée… Un univers régressif et gourmand, sans jamais la moindre overdose de sucre. Je ferme les yeux, nous y sommes. Mon imagination vient ajouter quelques notes de thé bergamote pour restituer la scène à la perfection. Ce parfum, c’est un peu ma madeleine de Proust. C’est du souvenir en flacon. Je le garde précieusement dans un coffret, à l’abri de la lumière et des changements de température brusques.


La place de l'odorat dans mon quotidien

Si j’en viens à vous parler d’un souvenir olfactif aujourd’hui, c’est parce que l’odorat a une grande importance dans mon quotidien et dans ma vie professionnelle. Comme vous le savez peut-être, j’utilise les senteurs naturelles pour favoriser le mieux-être, et accompagner certains moments troublés. Si je peux exercer ce métier, c’est aussi parce que mon nez le supporte (il le demande, même ! :p ). De nombreuses huiles essentielles sont accessibles même aux nez les plus sensibles grâce à leur subtilité. Mais il y a une différence entre supporter les effluves de l’Orange douce et se livrer à une expérience olfactive avec la Tanaisie annuelle, pour vous écrire un article… Moment épique. Ode à la passion !


Ma senteur préférée ?

Il y en a trop ! J’ai une affinité certaine avec le Néroli (aussi appelé Fleur d’oranger), mais j’ai régulièrement une furieuse envie de poser mon nez sur l’huile essentielle de Rose de Damas, celle de Vétiver, la Myrrhe, le Benjoin, l’Ylang ylang, le Magnolia, la Vanille… Une chose est certaine : je suis particulièrement touchée par les extraits naturels. Ca ne m’empêche pas d’avoir un intérêt immense pour la parfumerie en général. Mais là aussi, il y en a trop… :)


Une senteur que je déteste ?

Il y a par exemple ce parfum, Insolence de Guerlain. Il m’évoque quelque chose de très synthétique, et était largement porté autour de moi à une époque. Pourtant, il s’agit de ma maison préférée…


De façon générale, je suis très curieuse et avide de nouvelles découvertes parfumées. Il est donc assez rare que je fasse une découverte olfactive qui me rebute véritablement.

Photo by Nika Sidor on Unsplash

Et les huiles essentielles?

Dans ma pratique professionnelle, je suis amenée à utiliser régulièrement les huiles essentielles. Je les utilise aussi à titre personnel, évidemment. Je fais pourtant appel à elles uniquement lorsque c’est nécessaire. Il faut une grande quantité de plantes pour obtenir une petite quantité d’huile essentielle, ce qui les rend très précieuses. Inutile de les gaspiller pour parfumer des produits ménagers par exemple, je les réserve presque uniquement au contexte thérapeutique. J’utilise régulièrement les huiles essentielles en olfaction (en créant des synergies avec des taux de dilution précis), ou en diffusion pour créer une atmosphère adaptée aux besoins du moment. Je les utilise aussi personnellement contre des petits maux bénins. Il m’arrive de les intégrer à un soin cosmétique maison, très occasionnellement. La plupart du temps, je n’utilise qu’un mélange d’huiles végétales pour les soins du visage et du corps. Et lorsque je n’utilise pas d’huiles essentielles, elles occupent très régulièrement mes pensées. C’est une véritable passion !


J’espère que cette petite anecdote autour du pain grillé vous aura plu, j’ai adoré partager ce souvenirs heureux avec vous. Et cette histoire aura peut-être réveillé quelques souvenirs d’enfance chez vous, qui sait ?


Iris, Praticienne en Aromachologie.

Accompagnement psychoémotionnel avec les huiles essentielles.

Création de synergies personnalisées à utliser en olfaction.


Retrouvez-moi sur Instagram et sur Facebook


Tous droits réservés ©


Respirer des huiles essentielles pour apaiser l’anxiété

Le pouvoir des huiles essentielles en olfaction. Crédit photo StockSnap @Pixabay

J’avais prévu l’écriture de cet article depuis quelques mois, mais je n’imaginais alors pas à quel point il allait s’intégrer dans l’actualité anxiogène que nous connaissons aujourd’hui. J’ai bien conscience que quelques huiles essentielles ne suffiront pas à elles seules à faire face à tout ça, mais j’ai l’espoir qu’elles permettront au moins d’accompagner certains d’entre vous vers un peu plus de sérénité. Je vous propose donc aujourd’hui de nous intéresser à quelques travaux scientifiques mettant en évidence les effets bénéfiques des huiles essentielles en inhalation, sur le stress et l’anxiété. Nous nous pencherons ensuite plus spécifiquement sur une sélection d’huiles essentielles utilisées dans le cadre de ces recherches.


Définition de l’anxiété

L’anxiété est un trouble émotionnel, qui se manifeste par un indéfinissable sentiment d’insécurité (Larousse, s.d.). Il s’agit d’une émotion difficile à prévoir et à contrôler, qui est la conséquence de l’anticipation d’un danger diffus (Doron R., Parot, F., 2008). Cette émotion se transforme en peur, face à un danger identifié (Doron R., Parot, F., 2008). J’ai déjà traité la notion d’anxiété dans l’article intitulé « Impact des huiles essentielles sur le cerveau, le stress et la santé » (cliquez ici pour lire l'article), rédigé pour le site de Manon Touati.

Photo by Sasha Freemind @Unsplash

Stress et anxiété sont intimement liés. Le stress serait un état d’alerte normal face à un danger, entraînant des réponses physiologiques et pouvant détériorer la santé en cas d’exposition prolongée aux éléments stresseurs (bruit, travail, conflit). L’anxiété serait l’anticipation de cet état, tout en étant éloigné de l’élément stresseur. Par exemple, le soir lorsque l’on ne parvient pas à se détendre en rentrant du travail et que l’on anticipe la journée du lendemain sans parvenir à se détendre.


Les effets du stress chronique sur le cerveau

Face au déferlement d’informations anxiogènes liées à l’actualité du moment, nous sommes nombreux à être soumis à un stress chronique. Le stress chronique affecte notre cerveau, pouvant entraîner par effet de cascade des troubles physiques et psychologiques (Neuroscience News, 2020). Le stress répété déclenche une inflammation persistante dans l’organisme, favorisant l’apparition du diabète et de maladies cardiaques (Neuroscience News, 2020). Habituellement, le cerveau est protégé de ces molécules inflammatoires par la barrière hémato-encéphalique (Neuroscience News, 2020). Mais dans le cas d’un stress répété, cette barrière devient perméable, laissant passer les molécules inflammatoires circulantes (Neuroscience News, 2020).


Schéma de la barrière hémato-encéphalique. Crédit photo : https://cordis.europa.eu/article/id/169621-imaging-drug-delivery-through-blood-brain-barrier/fr

Ce type de stress influence certaines aires du cerveau, comme l’hippocampe, (responsable de l’apprentissage et de la mémoire), avec des conséquences sur la motivation et l’agilité mentale (Neuroscience News, 2020). Au niveau hormonal, le stress chronique est associé à la libération de cortisol, ayant pour conséquence des troubles de l’humeur, un rétrécissement de l’hippocampe et des troubles du sommeil (Neuroscience News, 2020). La chimie du cerveau subit également des changements en cas de stress chronique, notamment au niveau des mécanismes impliquant la sérotonine (Neuroscience News, 2020). Cette dernière est impliquée dans régulation de l’humeur et le bien-être (Neuroscience News, 2020). D’ailleurs, en cas de dépression on prescrit souvent des ISRS (inhibiteurs sélectifs de recapture de la sérotonine), pour restaurer l’activité fonctionnelle de la sérotonine (Neuroscience News, 2020). Le stress chronique augmente les risques de burn-out et de dépression, et serait à mettre en lien avec certaines maladies auto-immunes (« Pourquoi les humeurs jouent sur notre santé », 2017).

Photo by Sarah Ball on Unsplash

Pour limiter le stress, des pistes de solutions

Puisque le stress chronique affecte notre santé générale, il semble évidemment nécessaire de mettre certaines choses en place pour diminuer son intensité. Il est bien sûr recommandé d’adopter une hygiène de vie saine, en passant premièrement par une alimentation équilibrée. En effet, on retrouve un très grand nombre de neurones dans notre intestin, et certains chercheurs affirment que les messages envoyés par notre ventre au cerveau peuvent affecter notre résistance à l’anxiété et à la dépression (Arte, 2019). D’autres démarches ont fait leurs preuves, comme l’exercice physique régulier, entretenir des liens sociaux, ou la pleine conscience (Neuroscience News, 2020).


Lorsque l’anxiété devient trop envahissante, il ne faut pas hésiter à se faire accompagner. Premièrement par son médecin traitant, et il peut s’avérer nécessaire de se voir prescrire des médicaments. L’objet de cet article n’est pas de nier leur utilité, bien au contraire. Retenez que l’avis de votre médecin prévaut, et informez-le si vous souhaitez modifier ou arrêter un traitement en cours. Par contre, j’aimerais souligner ici les observations permettant de considérer les huiles essentielles comme des accompagnantes complémentaires valables en cas de stress et d’anxiété. Selon Ayaz et al. (2017), les agents anxiolytiques actuels (comme les benzodiazépines) ont certains désavantages comme de nombreux effets secondaires et de l’accoutumance. Ils peuvent par ailleurs entraîner de la somnolence et on constate parfois une utilisation abusive (Ayaz, 2017). Selon Rombolà, L., et al., (2019), l’aromathérapie serait une piste tout à fait sérieuse et plus sûre que les benzodiazépines dans la gestion de l’anxiété. Dans la suite de cet article, nous allons nous intéresser aux alternatives possibles avec les huiles essentielles en olfaction. Mais d’ailleurs, pourquoi privilégier le nez?

Se laisser porter par les senteurs. Crédit photo Pexels @pixabay

Intérêt particulier de la voie olfactive

Pourquoi privilégier ici la voie olfactive avec les huiles essentielles, alors que d’autres voies (cutanée, orale, sublinguale etc.) sont couramment utilisées en aromathérapie? Selon le Tisserand Institute (« What happens when we smell? », 2017), elle permet aux molécules contenues dans les huiles essentielles de s’acheminer vers le cerveau le long des nerfs olfactifs, contournant ainsi la barrière hémato-encéphalique. Cette information est prometteuse dans le cadre du traitement des maladies neurologiques (« What happens when we smell? », 2017). En effet, les molécules présentes dans les composés naturels ont généralement une faible solubilité aqueuse, une faible biodisponibilité et qu’elles sont rapidement éliminées lors de la digestion (Bicker et al., 2020). Elles présentent en outre une faible concentration sérique et tissulaire (Bicker et al., 2020). La voie intra-nasale permet donc un transport direct de ces molécules vers le cerveau, par les nerfs olfactifs et trigéminés (Bicker et al., 2020). Des travaux ont d’ailleurs été effectués en utilisant la voie intranasale pour démontrer l’efficacité d’une protéine virale, protégeant les neurones de la dégénérescence dans le cadre de la maladie de Parkinson (Szelechowski et al., 2014). Mais il n’est pas question ici de manipuler des protéines virales, rassurez-vous. Certaines huiles essentielles ont même des propriétés anti-virales remarquables. Par ailleurs, l’inhalation est un mode d’administration courant dans les études consacrées aux effets anxiolytiques des huiles essentielles (Zhang & Yao, 2019, p. 13806).


Selon le Tisserand Institute (« What happens when we smell? », 2017), l’inhalation de molécules aromatiques provoque trois types de réaction : la création d’un signal dans le nerf olfactif, la réaction émotionnelle et une réponse biologique dans le cerveau. L’acheminement du signal le long du nerf olfactif se fait très rapidement, ce qui nous permet par exemple d’identifier sans tarder une menace ou un bénéfice (« What happens when we smell? », 2017). C’est ainsi que nous avons la possibilité de réagir rapidement à la menace d’un incendie, en sentant l’odeur de la fumée. Nos réactions émotionnelles à une odeur varient de façon individuelle et dépendent de notre milieu (culture) et de notre histoire (âge, expérience) (« What happens when we smell? », 2017). Le Tisserand Institute l’affirme (« What happens when we smell? », 2017) : « Nous pouvons apprendre à associer une odeur à un sentiment et comme cette association - aussi appelée ancrage - est si forte, les psychologues envisagent de l'utiliser en thérapie ». Le nez semble donc être la voie royale vers le cerveau, certains processus neurologiques et émotionnels. Intéressons-nous à présent à plusieurs travaux qui se sont penchés sur les effets des huiles essentielles sur l’anxiété.

Photo by Martin Adams on Unsplash

Quelques travaux scientifiques

Selon Aponso et al. (2020), l’inhalation d’huiles essentielles a un effet favorable sur la santé du cerveau et les fonctions liées à l’humeur. Des effets positifs ont été observés sur certains troubles neurologiques, comme l’anxiété et la dépression (Ayaz, et al., 2017). Des travaux ont également permis de mettre en évidence des critères d’efficacité, de sécurité et de moindre coût liés à l’utilisation des huiles essentielles (Ayaz et al. 2017). Plusieurs plantes ont montré un effet anxiolytique puissant, comme la Lavande vraie (Lavandula angustifolia Mill), l’Orange douce (Citrus sinsensis L.), le bois de Santal (Santalum album RBr), la Rose de Damas (Rosa damascena Mill), la Bergamote (Citrus bergamia Risso), la Sauge sclarée (Salvia sclarea L.), la Camomille romaine (Anthemis nobilis L.), ainsi que plusieurs espèces de pélargoniums (Ayaz et al., 2017).


Une étude a mesuré le niveau d’anxiété chez des patients hospitalisés dans un service d’hémato-oncologie, à qui l’on a administré la nuit un patch cutané à l’huile essentielle de Lavande (Shady et al., 2019). La moitié des patients ont déclaré une absence de symptômes d’anxiété, en plus d’une amélioration de la qualité du sommeil (Shady et al., 2019).

Dans un autre contexte médical, on a remarqué que les patients devant subir une extraction des dents de sagesse sous anesthésie locale présentaient moins d’anxiété péri-opératoire lorsqu’ils inhalaient de l’huile essentielle de Lavande (Karan, 2019).


A Téhéran, une étude a comparé le niveau d’anxiété chez des personnes souffrant d’un syndrome coronarien aigu (obstruction d’une artère par un caillot) (Moslemi et al., 2019). Un premier groupe a été soumis à l’inhalation d’un baume composé de paraffine et d’huile essentielle de Néroli (Citrus aurantium), tandis que le second groupe a reçu un placebo (Moslemi et al., 2019). Un questionnaire permettant de mesurer le niveau d’anxiété a révélé des résultats significatifs chez les personnes ayant inhalé l’huile essentielle de Néroli (Moslemi et al., 2019). Les conclusions de l’étude permettent de considérer l’huile essentielle de Néroli comme un moyen sûr (sans effets secondaires) et efficace pour diminuer l’anxiété chez les personnes souffrant d’un syndrome coronarien aigu (Moslemi et al., 2019).


Une revue systématique a permis de déterminer que l’aromathérapie a des effets bénéfiques sur les problématiques psychologiques liées au post-partum comme l’anxiété, la dépression, la détresse, la fatigue, l’humeur, la qualité du sommeil et le stress (TSAI et al., 2019).


Des patients en réadaptation cardiaque ont déclaré avoir un sommeil de meilleure qualité lorsqu’on leur proposait en inhalation un mélange d’huiles essentielles de Lavandin super (Lavandula x intermedia), de Bergamote (Citrus bergamia) et d’Ylang ylang (Cananga odorata) (McDonnell & Newcomb, 2019).


Un rapport publié dans le Journal of the American Association of Nurse Practitioners fait état de l’utilisation complémentaire et sécuritaire des huiles essentielles pour réduire l’anxiété et le stress de tous les patients, et plaide en faveur de leur intégration dans la pratique clinique pour bénéficier de leurs effets positifs sur la santé et le bien-être (Lowring, 2019). De la même manière, la recherche est encouragée dans ce domaine prometteur (Lowring, 2019).


Je ne peux évidemment pas citer ici toutes les études consacrées à ce vaste sujet. Mon intention est de vous donner une idée de l’intérêt du monde scientifique et hospitalier pour les huiles essentielles, et de partager les résultats encourageants. Toutefois, dans le cadre de l’accompagnement individuel, je tiens à rappeler l’utilité de la démarche citée plus haut, à savoir l’adaptation du choix des huiles essentielles de façon individuelle, en fonction des ancrages personnels qui se font tout au long de notre vie. En effet, chaque huile essentielle possède des propriétés spécifiques, et à cela viennent s’ajouter les associations (positives, mais aussi négatives!) que nous attribuons à chaque senteur à la suite de nos expériences. Il arrive que nous soyons replongés dans des souvenirs d’enfance, rien qu’à l’odeur d’un gâteau cuisant dans le four par exemple. Mais le parfum d'un agresseur a les mêmes capacités. D'où la nécessité de pouvoir accompagner ce processus avec professionnalisme. C’est pour cette raison que je propose d’adapter le choix des huiles essentielles de façon personnalisée en consultation, en tenant également compte des goûts et des éventuelles contrindications.


Je vous propose à présent d'aborder un peu plus en détail des propriétés générales de quelques unes des huiles essentielles que nous venons d’aborder.

Photo by Stefan Steinbauer on Unsplash

Lavande vraie (Lavandula angustifolia, sommités fleuries)

Grâce à ses propriétés calmantes, relaxantes et sédatives, elle permet de lutter efficacement contre le stress, l’anxiété, les angoisses, les peurs et l’émotivité (Baudoux, 2017). De la même manière, c’est une intervenante exceptionnelle en cas de troubles du sommeil et de cauchemars (Baudoux, 2017). Son intérêt s’étend encore, puisqu’elle est antihypertensive et est également indiquée en cas de dystonies nerveuses comme l’asthme nerveux, l’eczéma nerveux, et les spasmes nerveux (Baudoux, 2017).


Selon Michel Faucon (2019), elle se prête particulièrement bien à l’olfactothérapie. Son évocation est maternelle, douce et dévouée, tendre et généreuse (Faucon, 2019). Sa familiarité avec le domaine affectif lui confère une connotation de réconfort, sans être envahissante (Bitsas, 2009). Elle est d’ailleurs chaudement recommandée aux hôpitaux et aux institutions de santé par André Bitsas (2009), pour combattre l’anxiété et favoriser un état de bien-être. Selon Patty Canac (2019), c’est l’huile essentielle de la résilience et de la créativité, favorisant la paix intérieure.


Sa senteur fleurie douce, fraîche et parfois légèrement camphrée plaît à de nombreuses personnes, évoquant la plupart du temps les champs violets et la chaleur du sud de la France. C’est pour moi une huile essentielle incontournable à avoir absolument chez soi, pour ses propriétés apaisantes sur le corps et l’esprit.

Crédit photo Sujin Paluga @Pixabay

Bergamote (Citrus aurantium L. ssp. Bergamia, zeste)

La Bergamote est reconnue pour ses vertus calmantes et sédatives (Franchomme & Pénoël, 2001). Pierre Franchomme et le Dr Pénoël (2001) la conseillent en cas d’agitation et d’insomnie. Elle est également conseillée en cas de stress et d’excitation (Baudoux, 2017).


Elle aiderait aussi à apaiser les pulsions alimentaires, dans le cadre de la boulimie (Baudoux, 2017). En plus de lutter contre la dépendance alimentaire, elle permet aussi de venir en aide aux personnes souffrant de dépendance au tabac ou à l’alcool (Bitsas, 2009). Dominique Baudoux (2017) la conseille en diffusion, notamment aux étudiants pour relaxer les importantes tensions nerveuses qui troubleraient l’ambiance d’étude et la concentration. Patty Canac (2019) met en avant la personnalité lumineuse et pétillante de la Bergamote, qui permet de calmer les vagues émotionnelles en dénouant les nœuds créés par l’angoisse. C’est également ce côté rééquilibrant émotionnel qui est mis en évidence par André Bitsas (2009), ainsi que sa faculté à lutter contre la dépression (toujours ce côté ensoleillant de l’âme).


C’est une huile essentielle qui chasse l’anxiété, comme le soleil chasserait les nuages. S’ouvre alors le champ des possibles, après son passage nous sommes prêts à reprendre nos activités et affronter le quotidien. Sa note acidulée, fruitée et délicate est très prisée en parfumerie, et est un régal en Aromachologie.


Attention, comme toutes les essences d’agrumes, celle de Bergamote est photosensibilisante. Evitez de l’appliquer sur la peau avant une exposition au soleil.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Citrus-aurantium-20080320-3.JPG

Néroli (Citrus aurantium ssp amara, fleur)

C’est l’huile essentielle de fleurs d’oranger, un délice olfactif ! Son rendement est très faible (il faut environ une tonne de fleur pour obtenir 1 kg d’huile essentielle), ce qui explique son prix élevé. Mais ses effets sont sans pareille, pour ceux qui apprécient son parfum floral miellé, avec une touche de verdeur et d’amertume. Elle est d’ailleurs très utilisée en parfumerie, comme la Bergamote.


Sur le plan thérapeutique, elle convient particulièrement aux personnes hypersensibles, que tout atteint et qui sont particulièrement stressées (Faucon, 2019). Son action rééquilibrante sur le système nerveux en fait une huile essentielle à favoriser dans le cadre de la dépression (Faucon, 2019). Elle permet aussi de faire face à la mélancolie, la tristesse et la morosité (Baudoux, 2017). Dominique Baudoux (2017) la conseille en cas d’asthénie nerveuse (grande fatigue émotionnelle et nerveuse), et d’insomnie. Idéale pour affronter les chocs émotionnels, elle apaise le cœur (émotionnel et physique) (Bitsas, 2009). Selon Patty Canac (2019), elle accompagne en cas de surmenage et console. Elle est également fortement associée à des souvenirs olfactifs de gourmandise, aux voyages ensoleillés et à l’évasion (Canac, 2019).


Personnellement, cette huile essentielle me transporte et elle a un effet réconfortant particulièrement puissant sur moi. Parfum et soin à elle seule, elle n’a pas fini de rayonner et de distiller ses bienfaits dans ma pratique !

Image by wannapa kanpitak from Pixabay

Ylang ylang totum ou extra (Cananga odorata, fleur)

Son parfum suave et capiteux nous transporte en voyage, loin des tracas. La puissance de son parfum est proportionnelle à l’intensité de ses effets. C’est une magnifique accompagnante de l’anxiété, lorsqu’à son paroxysme elle bloque le plexus solaire. Elle favorise la relaxation générale, est calmante, apaisante et euphorisante (Faucon, 2019). Elle offre du répit en cas de coup de blues, de déprime passagère et de troubles du sommeil (Baudoux, 2017). Evoquant la sensualité, et permet d’agir dans des contextes de troubles sexuels, tout en invitant au lâcher-prise (Baudoux, 2017). Par son aspect décomplexé, l’Ylang ylang permet de venir en aide à ceux dont les troubles émotionnels viennent d’un manque de confiance en soi (Bitsas, 2009).


Vous avez peut-être remarqué qu’il existe plusieurs « qualités » de cette huile essentielle, en fonction de la durée de la distillation. En Aromachologie, nous utiliserons l’ « extra » (obtenue au terme d’une heure de distillation), qui est olfactivement la plus fine et la plus fleurie, ou la « complète » ( = totum, obtenue après 10 à 20 heures de distillation), dont le parfum est plus profond mais aussi plus lourd.


Elle est dermocaustique (irritante pour la peau), mieux vaut donc toujours la diluer dans une huile végétale (20% d’HE maximum).


Précautions générales : demandez conseil à une personne dûment formée à l'aromathérapie si vous ne savez pas comment utiliser les huiles essentielles, et particulièrement si vous êtes une femme enceinte ou allaitante, si vous souffrez d'épilepsie, d'asthme et pour les enfants de moins de 6 ans.


J’espère que cet article vous aura plu, et aura permis d’éclairer l’utilité des huiles essentielles dans un contexte d’anxiété et de stress. Bien plus que des « sent-bon » ou remèdes de grand-mères, les huiles essentielles suscitent de plus en plus d’intérêt dans la communauté scientifique et les hôpitaux. Il y a longtemps que je m’intéresse aux qualités thérapeutiques des précieuses essentielles en olfaction, j’espère avoir aujourd'hui réussi à communiquer un peu de mon émerveillement.


Iris, Praticienne en Aromachologie.

Accompagnement psychoémotionnel avec les huiles essentielles.

Création de synergies personnalisées à utliser en olfaction.


Retrouvez-moi sur Instagram

et sur Facebook


Retour à l'accueil


Tous droits réservés ©


P.s.: cet article a été rédigé en respectant les normes APA (de l'American Psychological Association) qui m'ont été enseignées, afin de respecter une certaine rigueur scientifique. Les citations dans le texte rendent la lecture parfois moins fluide, mais elles sont l'occasion de permettre à chacun d'exercer son esprit critique en vérifiant la provenance de chaque information.


Sources

Aponso, M., Patti, A., & Bennett, L. E. (2020). Dose-related effects of inhaled essential oils on behavioural measures of anxiety and depression and biomarkers of oxidative stress. Journal of Ethnopharmacology, 250, 112469.https://doi.org/10.1016/j.jep.2019.112469

Arte, (2019). Le ventre, notre deuxième cerveau. En ligne : https://www.youtube.com/watch?v=zKyhmr8Vk1o

Ayaz, M., Sadiq, A., Junaid, M., Ullah, F., Subhan, F., & Ahmed, J. (2017). Neuroprotective and Anti-Aging Potentials of Essential Oils from Aromatic and Medicinal Plants. Frontiers in Aging Neuroscience, 9. https://doi.org/10.3389/fnagi.2017.00168

Baudoux, D. (2017). Aromathérapie. Biochimie des molécules. Propriétés pharmacologiques. Indications thérapeutiques. 100 huiles essentielles. (Dunod éd.). Malakoff, France : Dunod.

Bicker, J., Fortuna, A., Alves, G., & Falcão, A. (2020). Nose-to-brain Delivery of Natural Compounds for the Treatment of Central Nervous System Disorders. Current Pharmaceutical Design, 26. https://doi.org/10.2174/1381612826666200115101544

Bitsas, A. (2009). Aromathérapie Corps et Âme: Comment ajuster complexité aromatique et complexité humaine. Bruxelles, Belgique : AMYRIS.

Canac, P. (2019). Le guide des émotions olfactives - Equilibre et bien-être grâce à l’aromachologie. Chavannes-de-Bogis, Suisse : AMBRE.

Doron, R., Parot, F., (2008). Dictionnaire de psychologie. Paris : Presses Universitaires de France.

Faucon, M. (2019). Traité d’aromathérapie scientifique et médicale - Les huiles essentielles. Paris, France : SANG TERRE.

Franchomme, P., & Pénoël, D. (2001). Aromathérapie exactement. Bayeux, france : ROGER JOLLOIS.

Karan, N. B. (2019). Influence of lavender oil inhalation on vital signs and anxiety: A randomized clinical trial. Physiology & Behavior, 211, 112676.https://doi.org/10.1016/j.physbeh.2019.112676

Larousse, É. (s. d.). Définitions : anxiété - Dictionnaire de français Larousse. Consulté le 11 mars 2020, à l’adresse https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/anxi%C3%A9t%C3%A9/4369

Lowring, L. M. (2019). Using therapeutic essential oils to support the management of anxiety. Journal of the American Association of Nurse Practitioners, 31(10), 558 561. https://doi.org/10.1097/jxx.0000000000000227

McDonnell, B., & Newcomb, P. (2019). Trial of Essential Oils to Improve Sleep for Patients in Cardiac Rehabilitation. The Journal of Alternative and Complementary Medicine, 25(12), 1193 1199. https://doi.org/10.1089/acm.2019.0222

Moslemi, F., Alijaniha, F., Naseri, M., Kazemnejad, A., Charkhkar, M., & Heidari, M. R. (2019). Citrus aurantium Aroma for Anxiety in Patients with Acute Coronary Syndrome: A Double-Blind Placebo-Controlled Trial. The Journal of Alternative and Complementary Medicine, 25(8), 833 839. https://doi.org/10.1089/acm.2019.0061

Neuroscience News. (2020, mars 14). How chronic stress changes the brain, and what you can do to reverse the damage. Consulté le 16 mars 2020, à l’adresse https://neurosciencenews.com/chronic-stress-reversal-15918/

Pourquoi les humeurs jouent sur notre santé. (2017, mai 15). Consulté le 16 mars 2020, à l'adresse https://lejournal.cnrs.fr/billets/pourquoi-les-humeurs-jouent-sur-notre-sante

Rombolà, L., Scuteri, D., Adornetto, A., Straface, M., Sakurada, T., Sakurada, S., … Morrone, L. A. (2019). Anxiolytic-Like Effects of Bergamot Essential Oil Are Insensitive to Flumazenil in Rats. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, 2019, 1 6. https://doi.org/10.1155/2019/2156873

Szelechowski, M., Bétourné, A., Monnet, Y., Ferré, C. A., Thouard, A., Foret, C., … Gonzalez-Dunia, D. (2014). A viral peptide that targets mitochondria protects against neuronal degeneration in models of Parkinson’s disease. Nature Communications, 5(1). https://doi.org/10.1038/ncomms6181

Shady, K., Nair, J., & Crannell, C. (2019). Lavender Aromatherapy: Examining the Effects of Lavender Oil Patches on Patients in the Hematology-Oncology Setting. Clinical Journal of Oncology Nursing, 23(5), 502 508.https://doi.org/10.1188/19.cjon.502-508

TSAI, S.-S., WANG, H.-H., & CHOU, F.-H. (2019). The Effects of Aromatherapy on Postpartum Women. Journal of Nursing Research, 1. https://doi.org/10.1097/jnr.0000000000000331

What happens when we smell? (2017, juin 26). Consulté le 13 mars 2020, à l’adresse https://tisserandinstitute.org/learn-more/what-happens-when-we-smell/

Zhang, N., & Yao, L. (2019). Anxiolytic Effect of Essential Oils and Their Constituents: A Review. Journal of Agricultural and Food Chemistry, 67(50), 13790 13808. https://doi.org/10.1021/acs.jafc.9b00433

Mon expérience de Slowpreneuse

Vous connaissez le terme « Slowpreneur » (contraction de « slow » : lent, et « entrepreneur »), ce moyen d’entreprendre favorisant les projets qui ont du sens, dans le respect des êtres-humains et de la planète ? Le temps d’un article, je me pose avec vous pour parler de quelques aspects de mon quotidien, et aborder certains points concernant mon organisation. C’est l’occasion de partager quelques réflexions çà et là, sans prétention, et de vous proposer un autre type d’article sur le blog ! On y va ?

Photo by Paul Hoi

Avec l’écriture de cet article, je participe à l’événement inter-blogueurs “Slowpreneur : comment ralentir pour mieux travailler et gagner du temps pour soi ?”. Cet événement est organisé par Caroline, du blog mesrecettesnaturelles.com, et il vous permettra de découvrir d’autres points de vue et d’autres conseils afin de mieux organiser votre temps. J’ai directement été séduite par la proposition de Caroline, d’abord parce que son univers m’inspire et que je me retrouve beaucoup dans les recettes inspirées de la nature qu’elle propose, pour gagner en autonomie et utiliser des produits sains au quotidien. Mais une seconde raison m’a poussée à accepter : le challenge. Car oui, après tout… Comment ralentir pour mieux travailler, et gagner du temps pour moi ?!



Définition du Slowprenariat

Le Slowprenariat concerne donc les entrepreneurs, qui souhaitent avoir une meilleure organisation pour travailler moins, mais mieux. Alors que les entrepreneurs sont souvent confrontés à des horaires de travail à rallonge, cet état d’esprit vise un quotidien plus qualitatif, dont le but est entre autres de ralentir le rythme afin de profiter de chaque instant. Je dirais que le but ultime, est celui que nous convoitons probablement tous : l’épanouissement, grâce à un meilleur équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle, tout en étant plus en accord avec son environnement.


Pour vous donner une définition complète, voici celle que vous pouvez retrouver sur le site slowpreneurs.com : « Entreprendre selon son rythme, ses valeurs, sa vision du succès, en favorisant les projets qui ont du sens, bons pour les Hommes et la Planète. Utiliser l'entrepreneuriat pour diffuser des réfléxions, pratiques, expertises et créations slow, afin d' accélérer la transformation des modes de vie, de consommation et de travail pour qu'ils soient + authentiques, + créatifs, + green, + responsables et + épanouissants ».


1. Connaissance de soi

Si vous cherchez à travers cet article les conseils de Bree Van de Kamp (pour ceux qui ont un vague souvenir de la série Desperate Housewives), championne de l’organisation et maître dans l’art de gérer le quotidien, vous êtes à la mauvaise adresse. Mes connaissances en marketing sont à peu près aussi développées…

Je suis intuitive. C’est une jolie façon de dire que les idées se bousculent dans ma tête, et je leur laisse parfois (souvent) libre cours. Non pas que je ne sache pas m’organiser et tenir une deadline. Au contraire, ça me stimule. Mais trop d’organisation tue la spontanéité nécessaire à ma créativité. Par contre, sans un minimum de structure, je me retrouve confrontée au risque que ça parte dans tous les sens pour finir par devoir prendre du temps sur mes heures de détente et de sommeil, avec épuisement à la clé. Dans mes projets, je suis donc en perpétuelle recherche d’un juste milieu, d’un équilibre. C’est tout le sujet de cet article.


Si je devais formuler le début d’un conseil à travers cet article, ce serait le suivant: apprenez à vous connaître. Repérer vos points forts et vos points faibles, ceux qui vous permettent d’accomplir des choses merveilleuses ou de vous planter en beauté. D’ailleurs, parole de jeune padawan en lancement d’activité: vous avez le droit de vous planter. C’est même le meilleur moyen de fleurir, et de vous épanouir ! Ca ne fonctionne pas de cette manière ? Bonne nouvelle : d’autres chemins s’offrent à vous pour parvenir à votre objectif.

Apprendre à connaître son propre fonctionnement, même s’il diffère de celui des autres.
Photo by Dan Meyers on Unsplash

Cette connaissance de soi va également de pair avec une certaine authenticité. Être soi-même, c’est le meilleur moyen de garder une ligne directrice dans le temps, sans se perdre dans les méandres de toutes les attentes auxquelles on peut être confronté lorsqu’on expose son projet.

Personnellement, je suis en quête de sens dans de nombreux aspects de mon quotidien. J’ai besoin d'avoir le sentiment que l’énergie que je déploie dans mon projet aille dans le sens du respect des autres et de l’environnement. Bien que ce soit en cours de réflexion et largement perfectible, c’est aussi ce qui me rapproche du slowprenariat à travers les engagements « slow » et « green » qui gravitent autour de ce concept. J’ai d’ailleurs consacré un article à un point de vue écologique sur mon métier, que vous pouvez retrouver en cliquant ici. Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux savent que j’aime partager régulièrement sur un mode de vie plus décroissant, centré sur une production plus locale et le respect de l’environnement.


Mais revenons à nos moutons… Quels sont donc mes points faibles, m’empêchant de me libérer du travail ?

Le lapin dans Alice au pays des merveilles. « En retard, je suis en retard ! »


1.1 En retard, je suis en retard !

C’est un fait : autant je suis capable de m’organiser, d’anticiper, de déblayer et de prendre de l’avance… Autant je me retrouve toujours à finaliser les derniers détails au dernier moment. Ainsi, j’ai passé quelques nuits blanches sur des travaux importants, alors que j’avais anticipé la chose pourtant. Mais chat échaudé craint l’eau froide (expression datant de 1798), on ne m’y reprendra plus ! Le problème, quand on est en création d’activité (et c’est valable pour de nombreuses choses dans la vie, n’est-ce pas ?) c’est que les tâches s’accumulent, on ne sait plus par quel bout commencer. La liste des tâches s’allonge, et on est le seul maître à bord. Personne pour vous dire « tu as pensé à … », ni « c’est bon, je vois que tu es occupé là-dessus, je m’en charge ». Résultat : puisqu’on n’a pas d’horaires fixes, on ne s’arrête jamais vraiment. On peut tenir quelques temps comme ça, surtout si on aime ce qu’on fait. Mais l’organisme a besoin de périodes de repos, et l’intuition a parfois besoin d’être structurée tout de même !


1.2 Agenda, mon ami

C’est un grand classique, on est d’accord que je ne vous apprends rien… Mais quand-même ! Chaque semaine, je prends un moment pour mettre par écrit et visualiser plus facilement les choses à faire. Je fais une liste, puis je note dans mon agenda. Je fais la même chose en début de journée. Prendre le temps de hiérarchiser les tâches, savoir par où commencer et prendre une direction. Après, les choses s’enchaînent.


Vous savez, cette montagne infranchissable qu’on se représente tous avant de commencer un projet ou une tâches importante ? Cette petite méthode permet d’entreprendre l’ascension, pas à pas. On est concentré sur ce qu’on doit faire en premier, et on prend un peu de recul par rapport au résultat. Car les choses ne se déroulent jamais comme on l’avait imaginé, mais on ne cesse d’apprendre de chaque petit détour que la vie nous fait prendre… Pfiou, toutes ces images ! Ce que je veux dire, c’est que ça me permet tout simplement de me structurer. Ca devrait à plus long terme m’aider à éviter de ne penser qu’au boulot, en définissant plus précisément les moments où je travaille et ceux où je ne travaille pas.


J’ai franchi un cap en affichant les heures auxquelles je reçois, et celles où je ne reçois pas. Mais bien sûr, une fois ces heures passées, je suis toujours occupée à rédiger un article, communiquer, travailler sur mon site, me documenter, organiser… En-dehors des rushes avec par exemple certains projets de rédaction, je me suis assigné un jour de congé : le dimanche. C’est souvent un jour de publication d’article, mais je prévois tout en amont pour n’avoir plus qu’à poster le jour-même, et vaquer à mes occupations.



2. Des moments pour soi

Trouver son équilibre. Photo by Deniz Altindas on Unsplash


Je m’organise mieux, et après ? Structurer ma semaine me permet aussi de réserver des moments pour ma formation et mes loisirs. J’ai souvent vécu dans la culpabilité le fait de prendre des moments pour moi. Et c’est même encore régulièrement le cas. Mais c’est un fait : pour être plus productive, j’ai besoin de moments où je fais autre chose. On peut aussi choisir de joindre l’utile à l’agréable, en se réservant des moments qui ont des répercussions positives sur notre activité.


Cette année, je me suis par exemple inscrite à une formation en sophrologie et à un cours de yoga. En plus de m’offrir des outils supplémentaires pour ma pratique professionnelle, je bénéficie de moments de relaxation pour me recentrer et prendre soin de mon corps. Je reviens ensuite à mon activité, plus disponible et enrichie de merveilleuses rencontres humaines avec des personnes sensibles à l’univers du soin, que nous partageons. C’est une sorte de cercle vertueux, qui permet de sortir de cette culpabilité que j’évoquais plus haut. Car elle est contreproductive, et parfois paralysante. C’est la fameuse angoisse de la page blanche : au plus on reste devant, au moins les idées viennent. On est au cœur du sujet du slowprenariat : passer moins de temps à travailler, mais optimiser ce temps, pour qu’il soit synonyme de qualité.


Et puis, il ne faut pas oublier de s’octroyer des moments qui n’ont absolument aucun rapport avec son activité. Voir des amis, se nourrir de beaux moments et reprendre un peu son souffle. S’offrir des moments rien qu’à soi, pour sortir de ce quotidien et ne pas avoir constamment le nez dans le guidon. C’est aussi un bon moyen d’épargner sa santé (mentale et physique) et garder le plaisir de travailler.



3. Isolement

Un autre point qu’il ne faut pas négliger, et qui semble toucher pas mal d’auto-entrepreneurs, c’est l’isolement. Lorsque l’on est en création de projet, notre principal interlocuteur est parfois l’ordinateur ou le portable (le GSM, pour les Belges… Et le débat pain au chocolat/chocolatine, on en parle ? Non, j’ai récemment tranché sur cette question sur Instagram en story : c’est couque au chocolat).


Je viens d’exposer un moyen que j’ai trouvé de sortir de cette « bulle », en me lançant dans des activités me permettant de rencontrer des gens évoluant de près ou de loin dans le même univers. Mais certains ressentent le besoin de partager un espace de travail (le fameux co-working) ou de travailler dans un lieu public comme un café. Chacun sa méthode, l’important étant 1, prendre conscience de ses besoins (par moments je me sentais un peu découragée, mais sans savoir exactement pourquoi), et 2, de déterminer des moyens qui nous conviennent pour les combler personnellement. On peut aussi se sentir seul dans sa vision du travail, et en cela je trouve l’événement inter-blogueurs de Caroline super intéressant.



4. Déconnecter

Avec les réseaux sociaux, on est vite tenté de continuer à communiquer autour de son activité, même lorsque l’on s’octroie une pause. Résultat : même si c’est agréable et parfois gratifiant, on pense encore au boulot et on s’isole un peu dans un sorte de bulle virtuelle. On parlait de s’octroyer des moments de qualité avec ses proches plus haut, c’est rarement le cas lorsqu’on a les yeux rivés sur son téléphone…

Photo by Kym Ellis on Unsplash

Alors de temps en temps, il n’y a pas de mal à s’imposer une petite pause des réseaux. Personnellement, c’est une chose que j’ai beaucoup de mal à faire ! Mais le fait de me l’imposer m’a permis de prendre conscience justement de la place que prend cette communication dans mon quotidien, et le temps que je ne passe pas à profiter de l’instant présent.


Conclusion

Le plus drôle dans tout ça, c’est que j’ai passé le temps à rédiger cet article en jonglant avec l’écriture d’un autre, tout en me lançant dans l’organisation de mon premier atelier, sans parler du reste. On est nombreux dans ce cas. Et bien que je me sente débordée par moment, je sais que je me lance pourtant dans tout ça avec la conscience relativement tranquille, car je n’ai pas d’enfants à gérer par exemple. Pourtant, mon chéri vient de me dire que j’avais une mine fatiguée. Mais vous savez quoi ? On est dimanche soir au moment où j’écris ces lignes, et je suis totalement excitée à l’idée de commencer une nouvelle semaine.


Si cet article t’a plu, tu peux me soutenir en votant via le lien suivant : https://mesrecettesnaturelles.com/bon-a-savoir/slowpreneur-evenement-inter-blogueurs/


Je tiens à remercier Caroline de m’avoir contactée pour participer à l’événement interblogueurs qu’elle organise. C’est une très jolie idée, et rédiger cet article m’a fait sortir de ma zone de confort en parlant un peu plus de moi et de mon quotidien. Puisqu’en ce moment il est encore temps de récolter les fleurs de Calendula, (je vous ai partagé quelques photos de la récolte et du séchage de ceux de mon balcon sur les réseaux sociaux), je vous propose de découvrir son article détaillant 13 manières de les utiliser : https://mesrecettesnaturelles.com/plantes-medicinales/13-facons-dutiliser-les-fleurs-de-calendula/

Je vous prépare un nouvel article, dans un contexte différent, mais sur un thème qui se rapproche de celui-ci. Alors si ça vous a plu, rejoignez-moi sur Instagram et Facebook pour rester au courant de sa publication


Iris, Conseillère en Aromachologie et Aromathérapie.

Accompagnement psycho-émotionnel avec les huiles essentielles, et ateliers.


Retour à la page d'accueil

Tous droits réservés ©


Pour mieux comprendre ma démarche, je vous propose 3 définitions: celle de l'Aromathérapie, des huiles essentielles et enfin de l'Aromachologie.


Aromathérapie

Qu'est-ce que l'Aromathérapie?

L’aromathérapie est une méthode naturelle, permettant une harmonisation de la santé physique et mentale grâce aux huiles essentielles.
Une huile essentielle est composée d’une multitude de molécules, savamment orchestrées au sein de la plante suivant son évolution dans le temps et dans l’espace. Les propriétés thérapeutiques des huiles essentielles reposent sur l’activité de ces molécules (regroupées par famille biochimique). Elles confèrent aux huiles essentielles diverses propriétés, par exemple anti-infectieuses (bactéricides, antivirales, fongicides), anti-inflammatoires, mucolytiques, expectorantes, sédatives...
On prête aussi aux huiles essentielles des qualités plus subtiles, et les résumer à la somme de leurs composants serait réducteur.


Huile essentielle

L’huile essentielle est le produit de la distillation. L’organe de la plante (feuille, fleur, écorce, sommité fleurie, racine) est déposé dans un alambic, qui est un appareil destiné à l'extraction de produits par chauffage puis refroidissement de l'eau (processus de distillation). L’eau en s’évaporant entraîne l’huile essentielle avec elle en se condensant dans les tuyaux de l’alambic. A la fin du processus, on récupère une partie hydrophobe (l’huile essentielle) et une partie hydrophile (l’hydrolat).
Pour les agrumes (Orange douce, Mandarine, Citron, Pamplemousse...), on obtient une essence par expression mécanique à froid des zestes.

Source: Evolution Carolo

Aromachologie

Le terme "Aromachologie" est né en 1982 aux Etats-Unis. Il est utilisé pour la première fois par la Fragrance Foundation et est issu des mots anglais "aroma" et "psychology". L'Aromachologie étudie donc l'influence des odeurs sur le psychisme.

Il s'agit de sentir, pour ressentir.


Dans ma pratique, je m'intéresse plus spécifiquement à l'action neuro-psycho-émotionnelle des huiles essentielles en olfaction. Les odeurs ont le pouvoir de "court-circuiter" une série de processus de traitement de l'information, créant un lien privilégié avec nos émotions. N'avez-vous jamais été transporté(e) des années auparavant, par le simple fait de croiser une odeur familière? Et ce, avant même d'avoir pu clairement l'identifier ou la nommer?


Les huiles essentielles ont la particularité d'être constituées d'une multitude de molécules odorantes, qui leur offrent une complexité unique. Lorsqu'elles sont inspirées par le nez, elles ont une action directe sur le cerveau et les émotions. En effet, le système olfactif est lié au système limbique, siège des émotions et de la mémoire.


Les propriétés des huiles essentielles permettent par exemple d'apporter une aide efficace dans la gestion du stress et de l'anxiété. D'autres sont plus stimulantes, et favorisent la concentration ou permettent de lutter contre la déprime.


Les effets des huiles essentielles en olfaction sont de plus en plus étudiés. Nos associations personnelles et symboliques, conjuguées à l'utilisation des plantes odorantes depuis la nuit des temps font de l'Aromachologie une méthode de choix pour un accompagnement vers le mieux-être.


Et l'Olfactothérapie?

L'Olfactothérapie est une méthode spécifique créée en 1992 par Gilles Fournil.

Work

Adipiscing magna sed dolor elit. Praesent eleifend dignissim arcu, at eleifend sapien imperdiet ac. Aliquam erat volutpat. Praesent urna nisi, fringila lorem et vehicula lacinia quam. Integer sollicitudin mauris nec lorem luctus ultrices.

Nullam et orci eu lorem consequat tincidunt vivamus et sagittis libero. Mauris aliquet magna magna sed nunc rhoncus pharetra. Pellentesque condimentum sem. In efficitur ligula tate urna. Maecenas laoreet massa vel lacinia pellentesque lorem ipsum dolor. Nullam et orci eu lorem consequat tincidunt. Vivamus et sagittis libero. Mauris aliquet magna magna sed nunc rhoncus amet feugiat tempus.

Je m'appelle Iris Haesendonck, je suis Praticienne en Aromachologie.


Je propose un accompagnement psychoémotionnel avec les huiles essentielles.

Je vous conseille dans la création de votre synergie personnalisée, à utiliser en olfaction.

Rédactrice passionnée, je suis également contributrice du portail web Parfumista.net



Formation

Diplômée en Psychologie clinique de l'Institut Libre Marie-Haps (Bruxelles), 2015.
Initiation à l'Aromachologie avec Patty Canac (2014), à la Faculté Libre de Médecines Naturelles et d'Ethnomédecine de Paris (FLMNE), dans le cadre de mon travail de fin d'études consacré à l'Olfactothérapie comme moyen de diminuer l'anxiété liée à la maladie d'Alzheimer.
Animation d'activités durant mes stages (individuelles et de groupe), autour des senteurs et des souvenirs, auprès des résidents de MRS et des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.
Aromathérapie scientifique médicale au Collège International d'Aromathérapie Dominique Baudoux, 2019.
Olfactothérapie au Collège International d'Aromathérapie Dominique Baudoux, 2019.

Ebook

Cinq huiles essentielles pour vous accompagner durant le confinement:

Publications




Consultations

Les consultations vous permettent de bénéficier des propriétés des huiles essentielles pour un accompagnement psychoémotionnel, grâce à la création de votre synergie personnalisée à utiliser en olfaction.



Update Covid - 19

/!\ En rapport avec les mesures liées à la propagation du coronavirus, les consultations se font uniquement par mail pour le moment.
Vous souhaitez bénéficier de mes conseils pour utiliser les huiles essentielles en olfaction? Envoyez un mail à irisroot@outlook.com, et je réponds à vos questions.
Possibilité de créer ensemble votre synergie d'huiles essentielles personnalisée (plus d'infos ci-dessous, dans "consultations par mail").
Prix : 35 euros, comprenant tous les échanges nécessaires par mail.

/!\ Reprise des consultations à domicile dès le 15/06, dans les conditions suivantes:
- Port du masque obligatoire, couvrant le nez et la bouche (pour vous comme pour moi)
- Respect de la distanciation sociale
- Utilisation du gel hydro-alcoolique avant et après consultation
- Raccourcissement de la durée de consultation à 45 minutes
- Utilisation de mouillettes à usage unique, pour vous faire découvrir les huiles essentielles
- Déplacement dans un rayon de 30 km autour de Nivelles (Belgique)
- Paiement en liquide, ou avec l'application sur smartphone Payconiq sur place
Prix: 40 euros + 0,3573 euros/km + 15 euros pour la création de votre synergie sur base huileuse en consultation (optionnel).
Réservations dès maintenant en cliquant ci-dessous:


Consultations par mail:
Envoyez un mail à irisroot@outlook.com, vous recevez un questionnaire à remplir.
La consultation comprend tous les échanges nécessaires pour répondre à votre demande.
Tarif:
35 euros
Paiement par virement européen ou Paypal. Coordonnées incluses dans le mail de confirmation que vous recevez.


A PARTIR DU 15/06
Consultations à domicile:
Dans un rayon de 30 km autour de Nivelles
Tarif:
40 euros (45 min) + 0,3573 euros/km.
Synergie personnalisée réalisée sur place (optionnel):
~> sur base huileuse (10 ml): 15 euros


INDISPONIBLE
Je vous reçois en consultation:
- A Nivelles: Rue Par-Delà L'Eau, 18 (Belgique)
- A Rhode-Saint-Genèse: Rue des Bégonias, 28 (Belgique)
Tarif:
40 euros (1 heure).
Synergie personnalisée réalisée sur place (optionnel):
~> sur base huileuse (10 ml): 15 euros


Horaires
Du lundi au vendredi: 9h - 20h
Samedi: 9h - 18h




Accompagnement psychoémotionnel avec les huiles essentielles, création de synergies personnalisées à utiliser en olfaction.



Pour qui?

Conseils adaptés à tous, en tenant compte de l’âge et des éventuelles contrindications.


Un avis médical peut être nécessaire.


Dans quel cas?

Problématiques variées : anxiété, stress, choc émotionnel, burn-out, deuil, troubles du sommeil, déprime, hypersensibilité, trac avant une performance, troubles alimentaires, difficultés de concentration, dépendance au tabac.

Comment ça marche?

Des associations de souvenirs liés à des senteurs s’ancrent dans notre mémoire tout au long de notre vie. N’avez-vous jamais été transporté des années auparavant, en sentant une odeur rattachée à votre passé ?


En plus d’être très odorantes, les huiles essentielles ont la particularité d'être constituées d'une multitude de molécules. Lorsqu'elles sont inspirées par le nez, ces molécules ont une action directe sur le système nerveux, induisant une réponse biologique dans le cerveau. De nombreuses études mettent par exemple en-avant les effets relaxants de certaines huiles essentielles. C'est le cas de l'huile essentielle de Lavande vraie, dont les effets apaisants sont mesurables à l'électroencéphalogramme*.


* Sayorwan, W., Siripornpanich, V., Piriyapunyaporn, T., Hongratanaworakit, T., Kotchabhakdi, N., & Ruangrungsi, N. (2012). The effects of lavender oil inhalation on emotional states, autonomic nervous system, and brain electrical activity. J Med Assoc Thai. Consulté à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22612017/


Consultation par mail

Envoyez un mail à irisroot@outlook.com, et précisez que vous souhaitez un conseil par mail.
Je vous envoie un questionnaire complet, permettant de cerner votre demande, vos goûts et les éventuelles contrindications. Prévoyez +- 15 minutes pour répondre aux questions.
La consultation inclut plusieurs échanges de mails, afin de cerner au mieux votre demande.
Je vous propose une formulation de synergie, et je détaille les étapes pour que vous puissiez la préparer chez vous. Je vous conseille également des fournisseurs de qualité.
Il est également possible de vous conseiller par rapport à l'utilisation d'huiles essentielles que vous possédez déjà, ou de nous concentrer sur une huile essentielle en particulier.
Je réponds à vos messages sous 24 à 48h.

Consultation en présentiel

Comment se déroulent les consultations à Nivelles, Rhode-Saint-Genèse et à domicile?


La consultation commence par un entretien, qui me permet de cerner votre demande. Nous consacrons un moment à l’évocation de votre parcours, et aux raisons qui vous amènent en consultation. Je prends connaissance des éventuelles contrindications, et je me renseigne sur vos goûts. Un synergie sur-mesure et qui plaît est tellement plus agréable à utiliser !


Commence ensuite l’étape du calibrage, c’est-à-dire que je sélectionne les huiles essentielles susceptibles de vous venir en aide, et je vous les fais sentir. Nous allons affiner le choix des huiles essentielles en fonction de votre ressenti. Je vous explique les propriétés des huiles essentielles que je vous présente, mais vos réactions sont déterminantes. Tout au long de la consultation, vous êtes libre de partager votre ressenti si vous le souhaitez.


Pour terminer, je vous propose un exercice respiration combiné à une méthode d'olfaction, afin de vous imprégner des bienfaits des huiles essentielles.


Je mets à votre disposition mes huiles essentielles et le matériel nécessaire, pour élaborer votre synergie en consultation en suivant mes instructions.


Vous pouvez également repartir avec un conseil écrit si vous le souhaitez, indiquant des fournisseurs de qualité et détaillant la marche à suivre pour créer votre synergie chez vous.


Pour ceux qui habitent loin, je propose aussi des consultations par mail à l’aide d’un questionnaire détaillé. La consultation inclut tous les échanges de mails nécessaires.



Fournisseurs

Dans le cadre des consultations, je suis régulièrement amenée à vous citer des marques dans le souci de vous fournir des conseils de qualité.
Pour optimiser l'efficacité des synergies d'huiles essentielles, il est indispensable d'utiliser des matières premières compatibles avec un contexte thérapeutique. Des huiles essentielles de piètre qualité pourraient se révéler moins efficaces, voire dangereuses (des HE non chémotypées par exemple).
J'accorde également une grande importance à l'aspect olfactif, certaines huiles essentielles étant rigoureusement contrôlées et répondant parfaitement aux critères de sécurité, sans pour autant posséder de grandes qualités "vibratoires".
Je précise que mon travail ne fait pour l'instant l'objet d'aucun sponsoring, et si cela devait arriver je prendrais soin de le préciser, en plus de sélectionner scrupuleusement les partenariats.

Ateliers

Pas d'atelier prévu pour le moment.

Contact

Mail: irisroot@outlook.com


Prise de rendez-vous au 0490/ 58 38 95 ou ci-dessous:



Update Covid - 19

/!\ En rapport avec les mesures liées à la propagation du coronavirus, les consultations se font uniquement par mail pour le moment.
Vous souhaitez bénéficier de mes conseils pour utiliser les huiles essentielles en olfaction? Envoyez un mail à irisroot@outlook.com, et je réponds à vos questions.
Possibilité de créer ensemble votre synergie d'huiles essentielles personnalisée (plus d'infos ci-dessous, dans "consultations par mail").
Prix : 35 euros, comprenant tous les échanges nécessaires par mail.

/!\ Reprise des consultations à domicile dès le 15/06, dans les conditions suivantes:
- Port du masque obligatoire, couvrant le nez et la bouche (pour vous comme pour moi)
- Respect de la distanciation sociale
- Utilisation du gel hydro-alcoolique avant et après consultation
- Raccourcissement de la durée de consultation à 45 minutes
- Utilisation de mouillettes à usage unique, pour vous faire découvrir les huiles essentielles
- Déplacement dans un rayon de 30 km autour de Nivelles (Belgique)
- Paiement en liquide, ou avec l'application sur smartphone Payconiq sur place
Prix: 40 euros + 0,3573 euros/km + 15 euros pour la création de votre synergie sur base huileuse en consultation (optionnel).
Réservations dès maintenant en cliquant ci-dessous:


Consultations

Consultations par mail:
Envoyez un mail à irisroot@outlook.com, vous recevez un questionnaire à remplir.
La consultation comprend tous les échanges nécessaires pour répondre à votre demande.
Tarif:
35 euros
Paiement par virement européen ou Paypal. Coordonnées incluses dans le mail de confirmation que vous recevez.


A PARTIR DU 15/06
Consultations à domicile:
Dans un rayon de 30 km autour de Nivelles
Tarif:
40 euros (45 min) + 0,3573 euros/km.
Synergie personnalisée réalisée sur place (optionnel):
~> sur base huileuse (10 ml): 15 euros


INDISPONIBLE
Je vous reçois en consultation:
- A Nivelles: Rue Par-Delà L'Eau, 18 (Belgique)
- A Rhode-Saint-Genèse: Rue des Bégonias, 28 (Belgique)
Tarif:
40 euros (1 heure).
Synergie personnalisée réalisée sur place (optionnel):
~> sur base huileuse (10 ml): 15 euros


Horaires
Du lundi au vendredi: 9h - 20h
Samedi: 9h - 18h


Mentions légales

RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données)

La collecte des données se fait par Iris Haesendonck (adresse mail : irisroot@outlook.com) en tant que responsable du traitement, dans le cadre de la création d’activité de Praticienne en Aromachologie IRIS Root au sein de l’asbl Productions Associées (TVA BE0896755397).


La récolte des données a lieu dans le but de proposer un conseil adapté et sécuritaire, en tenant compte des informations médicales et personnelles pouvant interférer avec l’utilisation des huiles essentielles. Les données personnelles telles que le nom et prénom du client, son adresse, son numéro de téléphone, son adresse mail sont utilisées uniquement pour faciliter la prise de contact. Le nom du médecin peut être relevé afin de pouvoir communiquer des informations médicales en cas d’urgence.

Les données seront conservées tant que le client n’aura pas explicitement exprimé la volonté de ne plus revenir en consultation, ceci afin de faciliter le suivi.


Par la présente, le client prend connaissance de l’existence d’un droit d’accès et de rectification des données, ainsi que l'existence d’un droit d'effacement des données (sauf si le traitement reste nécessaire à l'exécution d'un contrat ou au respect d'une obligation légale). Pour exercer le droit d’accès, de rectification ou d’effacement des données, le client prendra contact avec Iris Haesendonck.


Elements

Text

This is bold and this is strong. This is italic and this is emphasized. This is superscript text and this is subscript text. This is underlined and this is code: for (;;) { ... }. Finally, this is a link.


Heading Level 2

Heading Level 3

Heading Level 4

Heading Level 5
Heading Level 6

Blockquote

Fringilla nisl. Donec accumsan interdum nisi, quis tincidunt felis sagittis eget tempus euismod. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus vestibulum. Blandit adipiscing eu felis iaculis volutpat ac adipiscing accumsan faucibus. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus lorem ipsum dolor sit amet nullam adipiscing eu felis.

Preformatted

i = 0;

while (!deck.isInOrder()) {
    print 'Iteration ' + i;
    deck.shuffle();
    i++;
}

print 'It took ' + i + ' iterations to sort the deck.';

Lists

Unordered

  • Dolor pulvinar etiam.
  • Sagittis adipiscing.
  • Felis enim feugiat.

Alternate

  • Dolor pulvinar etiam.
  • Sagittis adipiscing.
  • Felis enim feugiat.

Ordered

  1. Dolor pulvinar etiam.
  2. Etiam vel felis viverra.
  3. Felis enim feugiat.
  4. Dolor pulvinar etiam.
  5. Etiam vel felis lorem.
  6. Felis enim et feugiat.

Icons

Actions

Table

Default

Name Description Price
Item One Ante turpis integer aliquet porttitor. 29.99
Item Two Vis ac commodo adipiscing arcu aliquet. 19.99
Item Three Morbi faucibus arcu accumsan lorem. 29.99
Item Four Vitae integer tempus condimentum. 19.99
Item Five Ante turpis integer aliquet porttitor. 29.99
100.00

Alternate

Name Description Price
Item One Ante turpis integer aliquet porttitor. 29.99
Item Two Vis ac commodo adipiscing arcu aliquet. 19.99
Item Three Morbi faucibus arcu accumsan lorem. 29.99
Item Four Vitae integer tempus condimentum. 19.99
Item Five Ante turpis integer aliquet porttitor. 29.99
100.00

Buttons

  • Disabled
  • Disabled

Form